Je mets en place la compilation automatique des fichiers RPM sur mon buildbot, et boum ! Avec deux buildbots, un sur le tronc et un sur la branche, ils vont tous les deux écrire leurs données, mais surtout leur fichier de spécifications (*.spec) dans la fameuse hiérarchie des RPM, dans rpmbuild/SPECS. Et comme ces fichiers de spécifications n'ont pas a priori besoin d'avoir le numéro de version dedans, ils s'écrasent l'un l'autre entre la branche et le tronc.

Je hais les RPM.